Comment Réussir la Coloration de ses Cheveux à la Maison

Il semble facile de faire une coloration à la maison. Seulement, entre la couleur souhaitée et la couleur obtenue, il y a parfois tout un monde.

De fait, il vaut mieux avoir certaines connaissances préalables; rares sont les personnes qui n’ont jamais eu une mauvaise expérience de coloration maison ! Pourtant, lorsqu’on fait le bon choix et qu’on utilise bien les produits, il est possible d’obtenir d’excellents résultats. Comment choisir la bonne couleur et comment l’appliquer ? Comment entretenir sa couleur ? Faut-il faire une décoloration ? Plus vous en saurez sur la coloration, plus vous serez en mesure de faire les bons choix. 

Dans cette article:

1 - 3 types de coloration

2 - Avant de procéder

3 - Les colorants capillaire de pharmacie

4 - Petits trucs

5 - Deux produits unique pour vos cheveux

Ainsi, celles qui souhaitent expérimenter la coloration à la maison pourront le faire sans crainte, tandis que celles qui préfèrent s’en remettre à un professionnel pourront mieux comprendre le travail du coloriste et se familiariser avec son vocabulaire. Les produits colorants professionnels étant dorénavant vendus dans de nombreux salons, ils feront partie de mon exposé, aux côtés des colorants vendus en pharmacie. À vous de faire le choix qui vous conviendra.

Essayer une nouvelle couleur, c’est se lancer dans une nouvelle expérience. C’est pourquoi, avant de vous y risquer, que vous optiez pour une coloration maison ou en salon, avec des produits maison ou commerciaux, vous devez connaître certains détails pour mieux vous faire comprendre chez coiffeur ou mieux réussir vos expérimentations à la maison. Les caractéristiques de votre personnalité ainsi que l’effet recherché font partie des premiers facteurs à définir pour établir votre choix. Viennent ensuite votre carnation et, pour terminer, la couleur actuelle de vos cheveux. Ces facteurs vous permettront de déterminer s’il vous sera possible d’arriver à la couleur désirée en une seule étape et quels seront les risques encourus.

À retenir.

  • Les caractéristiques de votre personnalité ainsi que l’effet recherché font partie des premiers facteurs à définir pour établir votre choix.

Boîte à astuces...

  • Les caractéristiques de votre personnalité ainsi que l’effet recherché font partie des premiers facteurs à définir pour établir votre choix.

3 Types de coloration

1 - Les couleurs foncées

Les couleurs très foncées accentuent les traits du visage, les rides, la blancheur du teint, les manifestations d’acné et la coupe-rose.  Avant de vous aventurer dans une couleur foncée comme le noir, pensez-y bien et rappelez-vous que le retour en arrière se fait difficilement. Il se peut même que vous ayez besoin de l’aide d’un professionnel pour ce faire et qu’il vous en coûte cher pour les traitements chimiques de démaquillage des cheveux. Et comme si ce n’était pas assez, vos cheveux risquent également de subir d’importants dommages !  Vous voulez foncer vos cheveux ? Débutez avec une couleur plus pâle que celle que vous désiriez. Examiner l’effet produit, après quoi, si vous croyez pouvoir foncer davantage, il vous suffira de le faire dans les 48 heures suivant votre première coloration ou, de préférence, lorsque le moment sera venu du prochain traitement de coloration.

2 - Les couleurs claires

Avant d’entreprendre cette section sur les couleurs pâles ou très pâles, rappelons la loi la plus importante de la coloration : AUCUNE COLORATION NE PEUT EN PÂLIR UNE AUTRE. Ce qui veut dire que vous ne pouvez pas pâlir vos cheveux par une coloration pâle appliquée sur votre coloration foncée, et ce, même après plusieurs semaines ou plusieurs mois ! Tant et aussi longtemps qu’un cheveu reste empreint d’une coloration foncée, il ne pâlira pas. Seule la nouvelle pousse acceptera la nouvelle coloration, ce qui donnera des paliers de différentes couleurs. Il vous faudra donc préalablement appliquer un démaquillant ou un décolorant sur les sections de vos cheveux qui portent toujours l’ancienne coloration, ou même les couper si vous y consentez. Vous devrez choisir entre ces deux possibilités avant d’appliquer la nouvelle couleur.

Si vous avez les cheveux châtains moyen ou même blond foncé, essayez de ne pas vous laisser emporter par votre désir de les teindre en blond pâle ou très pâle. Un changement radical pourrait endommager vos cheveux, surtout s’ils sont déjà colorés. Allez-y plutôt de façon graduelle, de mois en mois, à raison de deux tons plus pâles à la fois. Il vous sera ainsi plus facile de vous adapter à cette nouvelle couleur et vos cheveux vous en remercieront. 

Pour un changement de couleur nettement plus pâle, il est suggéré de recourir à des traitements capillaires protéinés avant et après, une ou deux fois par semaine.

3 - Les couleurs à base de rouge ou de cuivré

Avant de s’aventurer dans les couleurs flamboyantes, il est important de savoir que porter du rouge, c’est attirer l’attention sur soi. D’autre part, le rouge, en raison de la nature de son pigment, est la plus instable des couleurs. Une dépigmentation (décoloration) des cheveux est donc plus rapide avec des rouges intenses après quelques shampoings, et plus rapide encore avec des cheveux poreux. Il s’ensuit que le rouge nécessite un entretien rigoureux. Notons également que le rouge fait ressortir les problèmes de rosacée, de couperose et demande un maquillage soutenu dans le cas des peaux laiteuses ou blanches. Évidemment, les taches de rousseur en sont accentuées, ce qui peut toutefois, dans plusieurs cas, s’avérer tout à fait charmant !

À retenir

  • Les couleurs très foncées accentuent les traits du visage, les rides, la blancheur du teint, les manifestations d’acné et la coupe-rose.
  • Débutez avec une couleur plus pâle que celle que vous désiriez.
  • Seule la nouvelle pousse acceptera la nouvelle coloration
  • Un changement radical pourrait endommager vos cheveux, surtout s’ils sont déjà colorés.

Boîte à astuces...

  • Les couleurs très foncées accentuent les traits du visage, les rides, la blancheur du teint, les manifestations d’acné et la coupe-rose.
  • Débutez avec une couleur plus pâle que celle que vous désiriez.
  • Seule la nouvelle pousse acceptera la nouvelle coloration
  • Un changement radical pourrait endommager vos cheveux, surtout s’ils sont déjà colorés.

Avant de procéder

Pour savoir si votre couleur s’adaptera au teint de votre peau ou si elle produira l’effet que vous désirez, voici une méthode facile à suivre.

1 - Trouvez un bout de tissu ou de papier qui se rapproche de la couleur désirée.

2 - Lissez vos cheveux vers l’arrière (tout en étant démaquillée) et couvrez-les bien avec un linge ou une serviette blanche.

3 - En vous plaçant devant un miroir, approchez le tissu ou le papier près de votre visage. Vous aurez alors une bonne idée de votre choix.

Pour un simple effet naturel et sans risques, rappelez-vous que les carnations pâles se marient mieux avec les couleurs chaudes, dorées, cuivrées. Leur usage donnera un teint plus chaud. Les peaux mates, quant à elles, se marient plus ou moins bien avec les couleurs claires. 

Pour savoir si vous avez un teint chaud ou froid, tenez-vous face à un miroir, placez d’un côté de votre visage une feuille de papier d’aluminium (teint froid) et de l’autre un morceau de tissu ou de papier doré (teint chaud). Vous verrez alors lequel vous va le mieux.

Les sourcils

N’oubliez pas que dans certains cas, vos sourcils devraient être colorés d’une couleur qui se rapproche de celle de vos cheveux. Si vous avez les sourcils naturellement foncés et que vous devenez blonde, un châtain clair serait suffisant pour leur donner un effet naturel. Pour les cheveux rouges ou cuivre, restez dans les mêmes tons, mais sans nécessairement aller jusqu’aux reflets rouges ou cuivrés pour les sourcils. La coloration des sourcils pouvant présenter certains risques, il est préférable de recourir aux services d’un spécialiste. Les fabricants de colorants capillaires de pharmacie contre-indiquent leur utilisation sur les sourcils et, surtout, sur les cils, ce qui pourrait causer la cécité.

Les colorants capillaire de pharmacie

Longtemps, les produits colorants des pharmacies ont été discrédits par plusieurs et surtout par les coiffeurs, qui les jugeaient de piètre qualité. Peut-être avaient-ils raison à une certaine époque, mais de nos jours, il n’y a plus de raisons de s’en plaindre, puisque les fabricants sont les mêmes pour les colorants professionnels que pour ceux des pharmacies. Bien sûr, les nuances de reflets et de couleurs sont moins variées en pharmacie qu’en salon. D’autre part, les risques d’erreurs, ou même de catastrophes, eux, sont plus élevés…Souvenez-vous que l’erreur est simplement humaine et que le produit n’y est pour rien.

Premièrement, il faut lire !

Lisez les instructions sur la boîte et sur le fascicule à l’intérieur. Les produits ne fonctionnent pas tous de la même façon et les temps de pose sont différents pour plusieurs. Pour ces raisons, les emballages fournissent souvent un petit nuancier qui vous indique ce que deviendra votre couleur initiale après l’application. Ne vous fiez surtout pas à la photo sur l’emballage. Votre propre résultat ne sera pas nécessairement identique. (Souvenez-vous que tout dépend de votre couleur actuelle.

Sur des cheveux vierges

On appliquera la totalité de la coloration. Il importe de passer un test d’allergie avant d’effectuer une coloration pour la première fois de votre vie. C’est très simple : préparez un petit mélange du produit, à raison de quelques gouttes, et appliquez-le sur la peau de la nuque, sous les cheveux ou sous l’aisselle. Attendez 48 heures, puis vérifiez l’apparition des réactions suivantes :

  1. Des rougeurs
  2. De l’enflure
  3. Un picotement intense et constant
  4. Des démangeaisons

Si l’un ou plusieurs de ces signes se manifestent, vous êtes peut-être allergique au produit. Dans ce cas, renoncez à vous en servir. 

La retouche des racines

On retouchera les racines dans les semaines suivant la coloration. Pour certaines personnes, le délai peut varier de trois à six semaines. Tout dépend de la vitesse à laquelle poussent vos cheveux ainsi que celle à laquelle apparaissent les cheveux blancs. L’écart entre votre coloration et la couleur naturelle de vos cheveux peut également être un facteur. L’important, c’est de ne pas procéder à une coloration intégrale (racines et pointes en même temps), car vos cheveux en deviendraient saturés de colorant et même, à la limite, abîmés par les oxydants.  Vous vous retrouveriez alors avec des cheveux ternes et sans vie. Il s’agit donc de se limiter à la racine, en procédant raie par raie et de l’avant à l’arrière. Essayez autant que possible de ne pas empiéter sur l’ancienne coloration. Vous devrez également attendre le temps de pose indiqué sur la boîte.

Si vous désirez rafraîchir la couleur aux longueurs et aux pointes, il vous suffira de les soumettre également à la coloration. À cette fin, vous devrez au préalable malaxer la coloration pour qu’elle pénètre mieux. Si vous avez de la coloration en surplus, vous pouvez maintenant l’appliquer (sur les longueurs et les pointes). Cette étape devra être effectuée dans le dernier tiers du temps de pose. En malaxant votre chevelure, ne procédez pas comme avec un shampoing, évitez de gratter votre cuir chevelu pour ne pas l’irriter. Notez que pour les cheveux blancs, les temps de pose sont généralement plus longs. 

Retenez bien que vous ne pouvez pas jouer, comme chez le coiffeur, avec les nuances des colorations de pharmacies, à moins que le fabricant ne le mentionne dans le mode d’emploi. Ces colorants ne sont pas faits pour être mélangés comme ceux des professionnels. Évitez la catastrophe : NE LES MÉLANGEZ PAS !

À retenir

  • Lisez le mode d'emplois pour éviter des résultats indésirable 
  • Effectuez un test d'allergie maison avant d'apliquer la couleur
  • N'effectuez pas de coloration intégrale (racine et pointes en même temps)
  • Ne mélangez pas les couleurs.

Boîte à astuces...

  • Lisez le mode d'emplois pour éviter des résultats indésirable 
  • Effectuez un test d'allergie maison avant d'apliquer la couleur
  • N'effectuez pas de coloration intégrale (racine et pointes en même temps)
  • Ne mélangez pas les couleurs.

Petits trucs

Permettez-moi maintenant de partager avec vous quelques petits trucs qui faciliteront votre expérience. Ces quelques trucs s’appliquent autant aux colorations de pharmacies qu’aux colorations professionnelles. 

Rappel du principe de la coloration : UNE COLORATION NE PEUT JAMAIS EN PÂLIR UNE AUTRE. Il s’ensuit qu’une couleur foncée ne peut être pâlie par une autre coloration, même si cette dernière est plus pâle. Il faut obligatoirement décolorer au préalable, au moyen d’un démaquillant capillaire, communément appelé décapant. 

Cuir chevelu sensible ?

Si vous avez un cuir chevelu sensible, avant d’entreprendre la coloration, appliquez sur le cuir chevelu des petites quantités d’huile végétale ou de marque professionnelle. Évitez de toucher la racine de vos cheveux pour ne pas altérer la coloration. L’idéal est d’utiliser l’applicateur de votre dernière coloration en n’oubliant pas de bien le rincer auparavant. 

Le pourtour de votre visage se tache facilement ? 

En faisant attention pour ne pas toucher la racine de vos cheveux, appliquez à la lisière de vos cheveux de minces couches de gelée de pétrole. Pour les taches tenaces sur la peau, vous pouvez recourir à la cendre de cigarettes. Trempez un linge humide dans la cendre, puis frottez la peau tachée. Répétez au besoin et prenez ensuite soin de laver votre peau au savon doux. L’alcool à friction est également très efficace pour faire disparaître les taches de colorant sur la peau.

Le meilleur moyen de bien nettoyer le contour du visage, c’est de recourir à la technique du dégainage de la coloration. Je m’explique : avant de rincer votre coloration, donc d’y ajouter de l’eau, frottez vigoureusement le contour de votre visage avec vos doigts pour y faire lever la coloration. Ensuite, effectuez le rinçage de vos cheveux, le shampoing ou toute autre opération conformément aux instructions accompagnant votre produit colorant.

Pour ne pas vous retrouvez avec des taches sur vos vêtements lors de votre coloration à la maison, je vous suggère fortement de porter de vieux vêtements. En cas de taches sur vos vêtements, l’idéal est de ne pas les diluer immédiatement. Couvrez plutôt de fixatif la région tachée et laissez sécher. Ensuite, passer à la lessive.

Vous désirez plus de brilliance ?

Pour plus de brillance à votre coloration, faites la bouger en malaxant vos cheveux en même temps que votre dégainage. Ajoutez ensuite un peu d’eau et malaxez à nouveau. Pour l’étape suivante, soit le rinçage de la coloration, débutez à l’eau tiède et, après le shampoing, rincez à l’eau la plus froide que vous pouvez endurer. Le froid aura pour effet de refermer vos cuticules, ce qui vous procurera une couleur plus brillante et surtout amoindrira le risque que votre coloration se détache de vos cheveux et tache vos oreillers, par exemple. 

À retenir

  • Cuir chevelu sensible: appliquez sur le cuir chevelu des petites quantités d’huile végétale.
  • Protégez votre visage avec de la gelée de pétrole pour ne pas tacher la peau.
  • Portez des vieux vêtement durant la coloration !
  • Tache sur le vêtement: couvrez plutôt de fixatif la région tachée et laissez sécher

Deux produits uniques pour vos cheveux colorés

Toujours dans le but d’innover, mon équipe de chimistes pour ma gamme de produits capillaires Luc Vincent a procédé à plusieurs tests avant de trouver la formule idéale pour préserver l’intensité de la couleur de vos cheveux avec deux shampoings si doux que vous pouvez les utiliser quotidiennement sans alourdir vos cheveux.

Sans Yellow

Conçu pour éliminer les tons de jaune sur les cheveux blonds, gris ou blancs, Sans Yellow augmente la brillance, travaille à prévenir les cheveux cassants en améliorant la texture et aide à préserver l’intensité de la couleur entre les services, tout en régénérant la santé des cheveux à chaque utilisation. D’une fragrance légère, Sans Yellow ne contient pas de méthylisothiazolinone (MI), d’amoniac, de peroxide ni de paraphénylènediamine (PPD). De fabrication 100% québécoise, ce shampoing vous permettra de maîtriser ces nuances ennuyantes rapidement et avec aisance grâce à son pigment de couleur violet. Sans Yellow nettoie délicatement et peut être utilisé régulièrement sans besoin d’être alterné avec un autre shampoing.


No Rouge

Les personnes avec les cheveux foncés n’on pas été oubliés. No Rouge a été conçu pour maîtriser les reflets indésirables cuivrés, orangés ou rouges. Sa couleur bleu-vert parfaitement équilibré et sa forte concentration de pigments verts aide à neutraliser une large palette de ces reflets tout procurant aux cheveux brillance et corps grâce à sa formule hydratante. Également de fabrication 100% québécoise, No Rouge nettoie délicatement et peut être utilisé régulièrement sans besoin d’être alterné avec un autre shampoing.

À propos de l'auteur Luc Vincent

Lorsque j’ai décidé de créer ma propre ligne de produits capillaires uniques pour le cuir chevelu et les cheveux en 2011, je n’avais qu’un but en tête :

Lire Plus

À propos de l'auteur Luc Vincent

Lorsque j’ai décidé de créer ma propre ligne de produits capillaires uniques pour le cuir chevelu et les cheveux en 2011, je n’avais qu’un but en tête :

Lire Plus



La mission de l'entreprise Luc Vincent coiffure


Laisser un commentaire: